schema corporel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

schema corporel

Message par Admin le Ven 18 Aoû - 17:32


schema corporel
Messagepar peter62 sur 23 Oct 2012, 18:36

bonjour
avez vous des pistes pour travailler le schéma corporel avec des enfants, des ados ,des adultes???
merci à vous tous
Avatar de l’utilisateur
peter62

Messages: 1045
Inscrit le: 07 Mai 2012, 22:24
Haut
Re: schema corporel
Messagepar peter62 sur 07 Sep 2013, 15:53

bonjour
je relance ma recherche si quelqu'un a des pistes pour travailler le schema corporel , pour ensuite aider l'enfant à situer une douleur et surtout la communiquer aux proches.
j'ai un petit outil le dessin d'une personne où l'enfant peut par une fléche magnétique situer sa propre douleur , avez vous d'autres outils .

savoir détecter rapidement une douleur chez l'enfant évite bien troubles ....et parfois des complications..
merci d'avance
Avatar de l’utilisateur
peter62

Messages: 1045
Inscrit le: 07 Mai 2012, 22:24
Haut
Re: schema corporel
Messagepar olivier62 sur 13 Sep 2013, 07:32

bonjour peter62

il y a une application sur tablette qui se nomme "communicotools" qui permet de situer la douleur et de la graduer
à voir
cordialement
olivier62

Messages: 45
Inscrit le: 26 Mai 2012, 07:55
Haut
Re: schema corporel
Messagepar peter62 sur 13 Sep 2013, 18:46

merci à toi
malheureusement je n'ai pas d'IPAD
s'il y a un logiciel gratis ou des montages photos ,enfin une méthode qui a déja été utilisée.... en hopital ????
je cherche encore
salut
Avatar de l’utilisateur
peter62

Messages: 1045
Inscrit le: 07 Mai 2012, 22:24
Haut
Re: schema corporel
Messagepar educspé30 sur 17 Oct 2014, 22:15

Bonjour,

Je suis éducatrice spécialisée à domicile et je travaille le corps avec un enfant de 4 ans. J'ai plusieurs jeux si cela t'intéresse. http://www.educadom.puzl.com[url]facebook.com/Educatricespecialiseedomicile30[/url]
educspé30

Messages: 58
Inscrit le: 29 Aoû 2014, 14:59
Haut
Re: schema corporel
Messagepar thevenet-jean sur 26 Oct 2014, 05:07

le truc simple dont personne ne veut à cause de la névrose: s'étreindre fortement, longtemps, tout en étant en scrutation de ses ressentis, en veillant à ne pas juger, ni penser, ni commenter, ET J-O-U-IR de tout son corps de ce contact, c'est des émotions de tristesse et d'abandon qui viennent, le fait de pleurer abondement ouvre l'inconscient sur les milliers de petits drames qui ont construit une vie faite de traumatisme pour des choses d'apparences si anodines.

À ce niveau là il s'agit pourtant pas de la se-x-ualité habituelle dédiée à la reproduction avec l'autre le plus possible différent de soi, mais de quelque chose de l'ordre de naitre avec identification à "l'autre comme soi", et je pense, sincèrement que c'est un des meilleurs moyens pour toute la frustration affective qui tourne autour de l'autisme dont l’handicape est surtout les traumatismes accumulés, du au rejet, la différence qui s’accroit, et la frustration affective vécue corporellement.

Quand le jeune adulte, voir l'adulte rencontre la jou-iss-ance de cette étreinte, il est confronté aux racines de la s-e-x-u-alité, il doit se défaire de cette association. Cela est enseigné en orient dans la tradition du tantra.
Là ou NT et autistes ont du travail à faire, et il est immense... c'est de s'autoriser une telle jouissance corporelle dans un cadre qui n'a rien à voir avec la sexualité reproductive et que le NT va aborder cela à partir d'une s-ex-ualité construite (adaptées au techniques du tantra) alors que pour un autiste, un vrai, n'est pas construit sur ce shéma mais seulement mimé, comme pour le névrosé mais d'une façon différente.

le fait de s'attacher affectivement et de rencontrer des désirs interdit habituellement cette expérience: peur d'aimer, peur de jouir, peur de s'attacher, honte de désirs non répertoriés comme norme sociale seront en travers de cette chose si simple: jouir de s'étreindre longuement avec un sentiment de fraternité, et d'identification mutuelle avec "quelqu'un comme soi".
On trouve peut être un peu de cela dans les prises de judo; la lutte, ou certains sports, entouré d'un protocole sociale rarement accessible à un autiste.

C'est ce processus même d'identification à l'autre dans la jouissance d'être étreint par lui, qui construit un shéma corporel moins blessé, moins arraché de l'existence, et qui permet de vivre "incarné"..

classiquement chez les NT, la tristesse associée à l'interdit de contact charnel par la pudeur provoquée par la peur de ses désirs entraîne, "l'armure du poumon", avec tendance à l'asthme, ou exéma, peau sèche, et dos trop droit comme si on portait une "armure de métal". dans la symbolique de la médecine chinoise, cette armure se fond avec les pleurs du lâcher prise de la défense psychologique, et cela permet d'accéder à la conscience corporelle..
la médecine chinoise associe les poumons avec la conscience corporelle, le métal et l'armure...

Chez l'autiste cela reste vrai par ce que tout cela se construit déjà dans la matrice et le concerne également. Ce qui est différent c'est la défense psychologique construite autrement vu le non-échange avec les humains: la détresse est vécue plutôt physiquement, en contrepartie toute la conscience se réfugie dans le seul mental. l'autiste devient maigre, désincarné, et "passe à coté de la vie".

C'est à prendre où à laisser...et je précise que j'ai du changer le texte à cause d'un programme antispam qui interdit précisément les mots justes! la névrose, c'est là aussi: s'interdire d'en parler, le censurer, ça devient tabou et honte et interdit par là de se défaire des associations maladives construites dans l'enfance, celles là même qui donnent accès au shéma corporel..
thevenet-jean

Messages: 4
Inscrit le: 06 Mai 2014, 13:54
avatar
Admin
Admin

Messages : 308
Date d'inscription : 01/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://forumautisme.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum